L’équipe-type du vendredi

6 05 2011

Le 11 binational, un concept déposé par Rabah Saadane

Les binationaux

Gardien:  Raïs M’Bolhi (Samara, RUS), né à Paris et Algérien. On a cherché, on n’a pas trouvé mieux que le gardien remplaçant de la sélection algérienne. 

Arrière droit:  Mickaël Chrétien (Nancy), né à Nancy et Marocain. Comme chez les Bleus, on tient là le poste faible de l’équipe. 

Arrière gauche: Benoît Assou-Ekotto (Tottenham, ANG), né à Arras et camerounais. Ca y est, on commence à tâter du haut niveau européen. Pas meilleur qu’Evra ou Abidal, mais supérieur à Clichy.

Défense centrale: Souleymane Diawara (Marseille), né à Gabou (Sénégal). Ok, il n’est pas né en Gaule, mais Soule y est arrivé pour y perdre ses premières dents de lait. Au Havre, la loose… 

Madjib Bougherra (Glasgow Rangers, ECO), né à Longvic et Algérien. L’un des meilleurs défenseurs du monde selon les toujours très mesurés supporters algériens. Court le 100m en 17 secondes. Assez pour jouer le titre en Ecosse. 

Milieu défensif : Mohamed Sissokho (Juventus, ITA) né à Mont-Saint-Aignan et Malien. Quand il n’est pas blessé, le futur ex-Bianconeri vaut bien un Alou Diarra et demi. 

Milieu relayeur: Houssine Kharja (Inter Milan, ITA) né à Poissy et Marocain. S’il était arrivé un an plutôt, il aurait un palmarès. Comme ma tante, si elle en avait…

Milieu offensif : André Ayew (Marseille), né à Seclin et ghanéen. Un Ghanéen né au pays des Chtis, faut dire qu’en 1989 le papa portait la vareuse du LOSC. 

Attaquant droit : Moussa Sow (Lille), né à Mantes-la-Jolie et Sénégalais. Le Amara Simba 2.0 taperait à la porte de l’équipe de France aujourd’hui, s’il n’avait pas fait le choix de rejoindre les Lions de la Terenga. 

Attaquant gauche : Mamadou Niang (Fenerbahçe, TUR), né à Matam (Sénégal). Son histoire ressemble à celle de son pote Diawara. Sauf que Mamad’ est arrivé quand il faisait ses premières dents, lui. 

Avant-centre : Didier Drogba (Chelsea, ANG) né à Abidjan (Côte d’Ivoire). Indissociable des Eléphants, on oublie trop souvent que Didier n’a vécu que cinq ans au pays de la banane et de Bolloré. Le reste, c’était chez nous, puis chez les rosbeefs.

Ils pourraient être remplaçants: 

Anthar Yahia (Bochum, Algérie), Medhi Benatia (Udinese, Maroc), Sébastien Bassong (Tottenham, Cameroun) en défense.

Younès Belhanda et Karim Aït-Fana (Montpellier et Maroc), Karim Ziani (Wolfsburg, Algérie), Ludovic Obraniak (Lille, Pologne), Ryad Boudebouz (Sochaux, Algérie) et Alaixis Romao (Lorient, Togo), pour l’entrejeu.

Frédéric Kanouté (Séville, Mali), Mevlut Erdinç (Paris, Turquie), Marouane Chamack (Arsenal, Maroc),  Youssef El-Arabi (Caen, Maroc) et Gonzalo Higuain (Real Madrid, Argentine) en attaque.

Merci, c’est sympa, mais on vous les rend :

Sammy Traoré (Paris, Mali), Eric Chelle (Lens, Mali), Bakaye Traoré (Nancy, Mali), Kamel Chafni (Auxerre, Maroc), Nadir Belhadj (Al-Saad, Algérie) …

Publicités




France 2-0 Roumanie- Les notes

10 10 2010

 

(photo L'Express)

 

Lloris : N’a eu qu’un arrêt à faire, et l’a bien fait. Même pas une trace d’herbe sur sa tunique grise, c’est maman qui va être contente. 6/10

Reveillère : Durant 90 minutes, le Lyonnais a renvoyé Sagna a son CAP coiffure. Apport offensif, placement efficace, dédoublement, il a fait le taf , et bien. 6/10

Mexès : Pas de gros clients en face, donc Philou a passé la soirée assez tranquillement. Jusqu’à une crise d’angoisse dans le dernier quart d’heure où il n’a pas rassuré. Le syndrome France-Biélorussie? 5,5/10

Rami : Comme Gallas il est costaud, solide et a un cheveux sur la langue. Sauf que le Lillois sait relancer, même qu’il kiffe les diagonales lasers. A encore placé le curseur plus haut que contre la Bosnie. Awesome. 7/10

Clichy : Le principal danger offensif côté Roumain, c’est lui! En quatre matchs, il n’a pas réussi à faire mieux qu’un Evra toujours décevant en Bleu. Pat le Boulard peut dormir tranquille. 4/10

Al.Diarra : Le rôle d’Alou? Intimider au milieu de terrain avec son physique de vigile de chez Leclerc. N’a fait qu’une passe vers l’avant, celle qui a amené le but de Rémy. Mais à part ça? 5,5/10

M’Vila : Enorme à chaque sortie en Bleu, il est rentré dans le rang. Peu d’apport offensif, mais avec Al Diarra il a permis de remporter la bataille du milieu de terrain… face à Florescu, Radoi etc. 5/10

Nasri : Peu soutenu par les deux derrières (Yann-Alou) et les deux de des côtés (Flo- Matth), il aura donc joué par intermittence. Précieux rarement, brouillon, plus souvent, il a moins un potentiel technique intéressant, lui. 5,5/10

Valbuena : Volontaire, volontaire, volontaire, volontaire, volontaire, volontaire, volontaire, volontaire, mais sinon? A couru, couru, mais pas apporté grand chose. La volonté, c’est bien. Le talent, c’est mieux. 4/10

Malouda : On a retrouvé le Malouda de la période 2006-2008, celui que Pierre Menez qualifiait d’ « arnaque ». L’arnaque, c’est peut-être que Flo attend encore du soutien sur son côté gauche. On est dimanche, il 19h. 4,5/10

Benzema : A semblé se faire chier à la conf’ de presse et ne s’en est pas caché en boudant. Est le seul Bleu à ne pas avoir chanté la Marseillaise. Après avoir râté son avant-match, KB a continué sur le même rythme. 4/10

Remplaçants

Rémy : Ne s’est pas loupé lors de son face à face en ouvrant le score. Pas perturbé par sa position de hors-jeu, le bonhomme. On appelle ça avoir du cran. Non noté

Gourcuff : Pareil, la position de hors-jeu en moins. N’a pas eu le temps de peser sur le jeu. Non noté

Payet : A continué de marcher sur l’eau, pendant la dizaine de minutes où il a étrenné sa vareuse bleu. Une percée de 50m et une passé dé’! Non noté

Le coach

Blanc : Jusqu’à la 75e minute, il n’était qu’un Domenech comme un autre. Maintenant, il est un Domenech avec le sens du coaching, soit un Domenech qui bat la Roumanie. Tiens, quelqu’un a des nouvelles de Raymond? 8/10





Dans la série Bernard Fa emmerde le football avec un grand A

5 10 2010

Aujourd'hui, l'âne Hatem tire sur un bong en plein match et sollicite ainsi la présence de quatre brancardiers. La provocation a ses limites mon cher!





Les 23 pour la Roumanie et le Luxembourg sur la table de dissection

30 09 2010

Gardiens de but

Lloris: Blanc se plaignait de ne pas avoir le pépin d’un melon comme noyau. Et Lloris, c’est du poulet?

Mandanda: Montre qu’il est le number two encore et sans doute pour un moment, malgré une baisse de régime certaine depuis la reprise.

Carrasso: Montre qu’il est le number two encore et sans doute pour un moment, malgré un fonctionnement en surrégime (sans mauvais jeu de mot, on ne se moque pas des anciens gros ici!) depuis le début de la saison.

Défenseurs

Sagna: Il a beau avoir Paul le Poulpe sur le crâne, il ne sait lui-même jamais où atterriront ses centres. Franchement Lolo, dis nous pas qu’il n’y pas mieux au poste (Konko, Reveillère, Jallet…)

Mexès: Malgré sa suspension à venir, le Romain est là. Déjà un taulier, le Lolo Blanc 2.0? Jusqu’au prochain Janko.

Rami: Enorme face à la Roumanie, Rami est trop cool, sympa, spontané et plaît au gay. Il s’imposait dans ces 23.

Sakho: Est le n°3 de la charnière centrale, et comme je crois que bon la défense est le chantier principal, on ne change pas les ouvriers, même les intérimaires.

Clichy: S’est fait voler sa place par l’affreux Gibbs, mais a gagné un nouveau survét’. Grâce à sa passe dé’ de Sarajevo?

Trémoulinas: Vaut mieux lui que Chalmé, non?

Milieux de terrain

Diaby: La grosse incertitude car blessé. Abou, c’est un profil unique chez les Bleus. Indispensable.

A. Diarra: En France on n’a pas de Xavi, d’Iniesta ou de Schweinsteinger, mais des Alou Diarra on en a des sacs. Alors on prend toujours l’original. Peut-on faire sans?

L. Diarra: De retour dans le 11 madrilènes, mais ça devrait être lui ou M’Vila.

Gourcuff: Christian? Ah Yohann. Deux buts et deux passes dé’ en neuf mois. Presque autant que son père.

M’Vila: Ca fait plus d’un an qu’il est le meilleur joueur de chaque match qu’il dispute. Tu le mets à Arles, il remporte le classement des étoiles, le gars.

Malouda: Voir ci-dessus.

Matuidi: Idem, sauf depuis que Payet marche sur l’eau.

Nasri: Quand on joue avec Cesc, Wilshere, Rosicky, Diaby dans l’entrejeu, est-on soluble dans un milieu avec Al.Diarra et M’Vila? Vous avez deux heures.

Valbuena: A été bon contre la  Bosnie. Mais je l’aime pas, je préfère Menez.

Attaquants

Benzema: On parle de lui tous les jours, vous croyez quand même pas qu’aujourd’hui ça aurait été différent. Non, mais! Et puis maintenant, il y a la jurisprudence Bosnie.

Gameiro: Pourrait gratter quelques minutes, mais à part ça?

Hoarau: Un peu comme Diaby, il est un profil unique, une option tactique à lui tout seul. N.B: Penser à lui greffer le sens du but de Trézeguet.

Payet: La hype du moment. Inévitable. Devrait gratter la place de 3e milieu-ailier derrière Malouda et Valbuena jusqu’à la crise hivernale des Verts.

Remy: C’était lui, ou Gignac. Alors, on se plaint pas et on serre les fesses.





Valence 0-1 M.Utd

29 09 2010

94e: Ayé c’est fini! Manchester aura joué dix minutes. Les dernières, et ça aura suffit. Les Reds Devils semblent cruellement manquer de leader. Pour Valence, la vie sans le duo Villa-Silva s’annonce hardcore. La soit-disant plus belle affiche aura déçu. L’histoire retiendra que c’est un Mexicain qui aura marqué le plus but du premier live de France-Futch. Allez Tequila, pour tout le monde!

93e: Carton jaune pour Aduriz. Le premier du match. Oui, Aduriz c’est le Basque.

92e: O’Shea remplace Rafael. L’Irlandais prendra-t-il une douche à la fin du match?

91e: Corner rentrant de M.Fernandès, c’est fort mais VdSarr sort le fulguro-poing.

90e: Valence pousse. MU joue la montre.

85e: Nani- Macheda- Hernandez de la droite vers le centre, Chicha braque la banque et ouvre la marque.


83e: Nani livre un centre rentrant, tout le monde le loupe, par Hernandez qui se jette au deuxième poteau. La balle de l’attaquant Tex mex touche du bois. Le hold-up est proche.

82e: Parfaitement lancé par un piqué de Nani par dessus la défense, Chicharito tarde et met un centre-passe dans la niche un César peinard.

78e: Soldado encore trop court sur un centre dangereux d’Aduriz. Ca pourrait devenir hot.

77e: Après Fernandès., c’est Hernandez (MU° aka Chicharito qui obtient le droit de tater la pelouse.

77e: Percée, passements de jambe, frappe des 30m qui oblige Van der Sarr à se coucher, Manélélé signe son entrée.

75e: Costa sort Fernandès rentre. Valence muscle son entrejeu.

75e: Tête de Soldado dans la surface sur un centre venu de la droite. Pas cadré.

74e « Ta’ar ta gueule après » semble dire Vidic à Navarro en lui montrant la trace de semelle que l’Espagnol a laissé son torse.

72e: Manchester donne l’impression de jouer la coupe de la Ligue.

63e: Passe laser de Mata depuis la droite vers Pablo à l’opposé dans la surface. Il est rattrapé par la patrouille à l’entrée des 6m. Hernandez-Mata font mal. Le Made in Spain, même en gamme moyenne +, c’est du lourd.

59e: Dominguez, discret, est remplacé par Aduriz. Un attaquant de soutien pour un attaquant pivot, Basque de surcroît. Avec Vidic et Ferdinand, ça va être beau.

58e: Carrick des 30m, même pas trois points.

56e: Berbatov bien lancé dans la profondeur lâche son garde du corps, il perd le duel face à César, sorti à l’arrache. Je crois qu’on tient là notre premier tir cadré.

54e: Grève du corner pour les Rouges. C’est tiré à la reimoise et assorti d’une vieille passe liftée toute molle dans le paquet de linge blanc.

53e: Man U joue très bas, sans ambitions. Anderson joue même en 9 et demi, il a l’air blasé le Sir Alex.

49e: Pablo H. embarque tout le monde à l’entrée de la surface, mais son tir croisé n’accroche pas le cadre. Evra à la rue, encore.

46e: Aucun changement à signaler, et en plus ça repart sur les mêmes bases. Remboursé!

45+2e: Pour un premier live ni Valence, ni Manchester United ne sont à la hauteur.

35e: Ah! Un corner. Nada.

33e: Partie équilibrée où les gardiens sont au chomage technique. Il y a bien quelques bonnes combinaisons des deux côtés mais jamais dans la zone de vérité. En gros, on se fait chié.

19e: Berbatov joue à la baballe et décale Nani qui centre fort au premier poteau, Anderson coupe la trajectoire du genou et envoie la sphère dans les panneaux publicitaires.

17e: Centre de Dominguez sur la gauche, Van der Sarr passe au travers. Derrière Soldado craque sa tête. Première vraie occas’ pour Valence.

16e: Carrick se foire plein axe aux trois mètres, Pablo Hernandez en profite et allume. Au-dessus.

11e: Transversale d’Anderson pour Nani sur son côté droit. Il tente de déborder l’arrière gauche, se fait rattraper dans la surface, tire, se fait contrer et … sortie de but. En face, il y avait du lourd. Jérémie Mathieu, les gars.

4e: La première frappe est pour les Red Devils, c’est signé Berbatov des 25m et c’est hors cadre. Pas de quoi frémir.

0: Valence, leader de la Liga, versus M.U, deuxième de la Premier League, c’est LE match de la soirée. Et c’est parti, coup de sifflet de l’arbitre.

Composition des équipes

Valence: Cesar- Miguel, Maduro, Navarro, Matthieu- P.Hernandez, Albelda, T.Costa, Mata- Dominguez, Soldado.

Manchester United: Van der Sarr- Rafael, R.Ferdinand, Vidic, Evra- Fletcher, Carrick, Anderson- Park Ji Sung, Nani- Berbatov.





Les sosies du jour

17 09 2010

David Villa: Redoutable attaquant petit format de l’Espagne et du Barça.

 Juan Pascal? No conozco.

Jean-Pascal Lacoste: Accent du Midi de la première saison de feu la Star Academy

Si pour la gueule c'est D.Villa, pour la pose c'est Lizarazu.

Fernando Menegazzo: Milieu de terrain brésilien des Girondins de Bordeaux, pieds d’Alou Diarra.

 Fernando vu par son coéquipier de l'entrejeu Alou Diarra.





Le sosie du jour

16 09 2010

Steven Langil: ailier à la sauce bourguignonne; synonyme: Pascal Vahirua, Christophe Cocard, Bernard Diomède.

Pour vous, Harry Roselmack a bravé tous les dangers pour vivre une journée en immersion dans l'Yonne.

Harry Roselmack: Tintin black.

Harry brave tous les dangers. Découvrez Harry en immersion, à sa fenêtre.