Milan AC 2-0 AJ Auxerre

16 09 2010

Buts: Ibrahimovic (66e, 69e)

L’homme du match: Même si aujourd’hui il est moins rapide qu’Hengbart et tutoie le quintal, Ronaldinho reste Ronaldinho. La graisse ne s’est pas encore baffré le talent du Brésilien, alors il a débloqué la situation. D’abord au ralenti en trouvant Prince Boateng d’une balle piquée (la suite c’est déviation de KPB pour Zlatan qui pousse la gonfle dans le but), puis en contre, il provoque et sert in extremis Ibra qui double la marque. Tout ça en trois minutes.

Il a aussi accessoirement mis un petit pont à Pedretti, qui n’a rien trouvé de mieux que de lui en taper cinq après l’humiliation. C’est dire!

Ronnie baise tellement qu’il attrape des morbacs jusqu’aux aisselles.

Le résumé en cinq lignes : Auxerre squatte sa moitié de terrain et tient bien le choc dans le premier quart d’heure. On découvre (et Zlatan aussi) que Mignot-Coulibaly, c’est du solide. Ce dernier touche l’équerre après un coup de front consécutif à un corner du Pirlo auxerrois. Ensuite, c’est Langil qui bouffe la feuille (à quatre contre un, le mec).

On se dit que l’exploit est possible comme l’enculade à l’italienne. Le Milan AC a pris l’option B. Ronnie, Zlatan font le taf en trois minutes. Le match se terminera au rythme d’un match de gala de France 98.

Alors ? On a déjà les qualifiés pour ce groupe au bout de 90 minutes (Milan AC, Real Madrid). Pour la troisième place, il y a justement la place, il faudra juste que l’AJA ne foire pas ses deux matchs face à feu l’Ajax d’Amsterdam.

Le résumé vidéo

Publicités




Lens-Lille: Chapron, Roudet, Jemaa et compagnie

12 09 2010

Moi je dis qu'on n'est plus là, d'entendre "Tony, Tony, Tony, goooo, Tony, go".

Les faits :

– 41e: Un main de Demont, Roudet enrage et le fait savoir à Tony Chapron. Le chauve n’a pas une réputation d’individu prolixe et ponctue souvent ces conversations avec les joueurs par un carton, mais pourtant le Roudet insiste. Chapron se retourne et feint d’ignorer les paroles du Lensois, qui persiste. Red card pour l’ancien coéquipier de Flo Malouda à la Berrichonne.

Sur le live de France-football.fr, on a lu ça :

41

Roudet reçoit un carton rouge pour ce geste !
Dans le prolongement de l’action, Demont touche le ballon involontairement de la main. M. Chapron siffle contre les Lensois et Roudet applaudit ironiquement l’homme en bleu ce soir.


– 46e: Après s’être frité et avoir mangé chacun un carton jaune deux minutes avant la pause, revoilà Debuchy et Jemaa au duel, deux minutes après la pause. Le Tunisien joue bien le coup et s’écroule. Faute. L’arbitre la siffle, mais Issam en veut plus et lève un carton virtuel. Pas au goût de Chapron qui, lui, brandit deux: un jaune et un rouge. In your face!

46
Debuchy fait une faute sur Jemaa. Le Tunisien se relève et demande le jaune à M. Chapron pour son adversaire. Mais l’arbitre donne un deuxième jaune à Jemaa.

La faute à qui?
Pas de doutes pour le public Sang et or et son porte-parole dans la presse:  » Lille remporte ce derby du Nord où les décisions de M. Chapron auront conditionné le déroulement du match. Dominateurs avant la pause mais réduits à neuf au retour des vestiaires, les Lensois ont réussi à égaliser avant de craquer en fin de rencontre. »
Personne ne remet en cause le comportement des joueurs incriminés. Chapron refuse de s’exprimer après le match, alors tout le monde s’en donne à coeur joie et se lâche sur Tony la Biscotte. Roudet se présente en victime au micro de Canal plus, alors que Martel (Gervais, pas Charles!) refuse de se livrer à tout commentaire sur la performance de l’homme en noir.
Pourtant, la France du foot connaît le Tony. Le gars est exigeant et ne se perd jamais en péroraison avec les autres mecs en shorts sur le terrain. Il a même le carton facile, c’est son « ta gueule » à lui. Et pourtant, Roudet, il y va. Il parle, se fait éconduire. Le Chap’ l’ignore et demande aux Lillois de jouer mais Séb Roudet n’en démord. « Tiens, un rouge dégage! » Logique, non? Il allait quand même pas appeler un agent de sécu pour lui demander de reprendre le travail. Car après tout, c’est ça son taf à Roudet: jouer au football. Il n’est pas là pour débattre, d’ailleurs avez-vous déjà vu un arbitre revenir sur une décision avec une longue conversation avec un joueur?
Pour Jemaa, le coup est encore plus éclatant. Le Tunisien a vraiment pris Tony la Carpe pour un bleu. Issam se rappelait que Debuchy avait un carton jaune de Damoclès au-dessus de la caboche (vingt minutes plus tôt, les deux furent gratifiés de la biscotte après une échauffourée). Alors quand il s’en va le défier en dribble, il n’a qu’un but dans la tête : faire expulser le Dogue. Il passe le Lillois et le contraint à une faute, plutôt légère mais indiscutable. Ni une, ni deux, il se lève et brandit un « air carton jaune » (ou rouge?). Pas dupe, Chapron lui met un jaune. Jaune+jaune= rouge. A la douche, le Jemaa.
Alors qui de Chapron (réponse A) ou Roudet et Jemaa (réponse B) a conditionné la défaite Sang et or? Pour moi, c’est assurément la réponse B. C’est pas Chapron qui a lancé le débat avec Roudet (qui connaissait pertinemment les risques de ce type de comportement avec T.Chapron) , et c’est pas Chapron qui a joué les Gunther Love (champion du monde de Air guitar) de l’arbitrage.« Les règles prévoient une expulsion directe lorsqu’un joueur applaudit l’arbitre et un avertissement un joueur qui en réclame une sanction contre un adversaire. Avant le championnat, les équipes avaient été prévenues » a justifié l’arbitre à la fin du match. Imparable!
A.D.S




Le sosie du jour

2 07 2010

Grandmaster Flash & Didier Drogba

The message vs The fucking disgrace





a+b = c

17 06 2010

Ariel Ortega et sa coupe argentine

Keane et son regard bovin.

Pedro Mendès, milieu défensif portugais. Synonyme: José Saez, Gattuso, Matthias Almeyda ...





Le sosie du jour

17 06 2010

Stéphane Ruffier, qui ne remplacera pas Carasso forfait pour le reste de la compétition

Mais il est où? Par là, peut-être? Pourquoi, je perds toujours mon cou!

Pascal Brutal, personne de BD viril créé par Riad Sattouf





Portugal 0-0 Côte d’Ivoire (depuis un tribunal de province)

17 06 2010

Mardi 15 juin

13h30 : Début de l’audience au tribunal de grande instance. Greffière, huissier, avocats, juges, substitut du procureur, tout le monde est en place, dans le schéma tactique traditionnel. En tant que journaliste,  je squatte la table prévue par accueillir ma congrégation. Mais ma tête est ailleurs, et c’est pas une agression sexuelle sur mineur ou un détournement de bien public qui y changeront quelques choses.

16h : On y est. Pendant que la Selecçao entonne A Portuguesa, Maître Catoire continue sa trop longue plaidoierie et ne faiblit pas. Un peu à la manière d’un consultant estampillé France 98, il part de son cas particuliers afin d’établir des généralités douteuses. Lizarazu sort de ce corps. Bloqué dans la salle d’audience, c’est grâce au Live Orange Mobile que je suivrais la rencontre. Frustrant, forcément. Encore plus quand tu t’appelles da Silva. Pour moi, il n’est plus 16h01, on est à la 1ère minute.

11e : Le footballeur le plus cher du monde touche du bois. J’en informe mon confrère qui me répond:  » les buts, c’est comme le ketchup. Ca vient tout seul ». D’après l’opérateur téléphonique, le match est lancé.

14e : Maître Catoire, qui n’a toujours pas fini sa plaidoierie, demande le renvoi. Tiéné, lui, a enroulé un coup-franc mais n’a pas trouvé le cadre.

16e : Maître Catoire a fini sa plaidoierie. Je clique sur Rafraîchir, afin d’avancer dans le match. Ca fait bien cinq minutes, qu’on est  la seizième minutes. Je m’inquiète.

16e : Un ancien héroïnomane est jugé pour exhibition et atteinte sexuelle. Le fil actu est toujours bloqué. Je suis toujours sur cette chaise inconfortable et derrière cette fenêtre qui me crame le cou. Putain, ça craint!

28e : Fil actu débloqué. J’apprends que le Portugal souffre, que la victime avait treize ans, qu’elle était consentante, que le Portugal a une meilleure possession de balle, qu’on en voit plus Ronaldo et que le prévenu aurait été violé dans une cave de banlieue, il y a quatre ans. Il faut vraiment que je fasse le tri dans mes notes.

Mi-temps: Orange me laisse l’impression que l’on va perdre face à une équipe de danseur de Zouglou dance. J’imagine déjà le Téléfoot de dimanche prochain avec les Elephants qui chantent et dansent dans le bus, tout en n’arrêtant pas de rigoler avec des dents très blanches (rien de stéréotypé dans cette phrase, je vous invite à regarder TF1 le dimanche à 11h en pleine Coupe d’Afrique des Nations. TéléBanania forever).

60e : Nouvelle affaire. Un truc à la con. Une rupture qui se passe mal. Et une BMW qu’on ne peut pas couper en deux. En parlant de BM, il paraît que les Portugais reprend du poil de la bête.

66e : Entrée en jeu de Didier Drogba. Les vuvuzelas battent à tout rompre. Je relativise ma situation d’assigné à audience.

75e : Le Portugal dominerait depuis l’entrée de « Fucking » Didier. L’audience est suspendue. Après, c’est comparution immédiate. J’y vois une ouverture. L’huissier n’est pas capable de me dire où a été commis le méfait. J’apprends que l’escorte de gendarmerie vient d’un bled du Ternois. C’est décidé, je me casse pour le dernier quart d’heure.

80e : Je sors du tribunal. Mon bureau n’est qu’à 400m. J’essaie le service télévision d’Orange, le temps de couvrir la distance. Réponse: « TF1 ne donne pas l’accès au match de Coupe du monde sur votre mobile ». Grrrrrrrr!

84e : J’arrive au bureau. Je vais sur TF1.fr. Damned! Je ne suis pas répertorié. Pas d’images pour moi! Je passe au suivi en direct sur francefootball.fr.

Fin du match : j’ai loupé un match de merde, mais j’ai loupé un match de la Selecçao. Je ne verrais les meilleures actions qu’à minuit passé sur Tout le sport. Merci Henri Sannier!

ADS





Algérie 0-1 Slovénie

15 06 2010

But: Koren (79e)

L’homme du match : Abdelkader Ghezzal  Deux cartons jaunes en quinze minutes, l’attaquant algérien s’est assuré une performance Cyrilroolesque. Le premier sur un pied en avant plein d’envie, le deuxième sur un contrôle de la main en mode discrétion. Mais l’arbitre n’a pas été feinté. Nardin’!

Ahhhhhhhhhhhhh!

Le résumé en deux lignes : Deux équipes plutôt faibles, une rencontre pleine de déchet technique, évidemment ça ne pouvait que bousculer que via une erreur individuelle. Là, on en a eu deux (Ghezzal notre « homme du match », et Chaouchi qui tente l’amorti de la poitrine à 30 cm du sol). C’est dire!

Alors ? La Slovénie est en tête du groupe sur un malentendu et avec un jeu chiantissime.  Les coupes Yohann Demont sont à la mode chez les Fennecs. Pas sûr, que ça leur réussissent.  C’est les frères anglo-saxons qui doivent être contents.

Le résumé vidéo [http://pulta.net/video/599/Алжир–Словения–01-Algeria–Slovenia-FIFA-WorldCup-2010]